Ne pas mettre à jour WordPress est un excellent moyen de se faire pirater

Logo WordPress

Logo WordPress

33% des sites internet les plus performants sous le CMS WordPress ne sont pas mis à jour. Une étude vient d’être publié auprès de la société Quantcast. Quantcast est une société américaine, fondée en 2006, spécialisée dans la mesure d’audience et la publicité en temps réel des sites internet. À la suite de la récente mise à jour de WordPress (version 4.9.5), Quantcast a remarqué après des tests de vitesse sur les sites internet, que 49% des 10000 sites sous WordPress ne sont pas à jour. 33% de ceux-ci ont même des versions encore plus obsolètes.

Ne pas mettre à jour WordPress est un excellent moyen de se faire pirater

WordPress fait ces mises à jour pour une raison. Comme presque tous les autres logiciels, WordPress publie régulièrement des mises à jour. Bien que ces mises à jour fournissent également de nouvelles fonctionnalités, ce sont les améliorations de sécurité qui sont essentielles. Et les cybercriminels font attention à ces correctifs.

“Une fois votre site piraté, il est très difficile de le réparer. Essentiellement, les pirates qui accèdent à votre site Web créeront de nouveaux points d’entrées cachés et, à moins de les fermer tous, il leur sera facile de revenir.

Ce que vous devez faire pour garder votre site WordPress en toute sécurité

Évidemment, le plus gros conseil que vous pouvez tirer de là est que vous devez rester au courant de vos mises à jour WordPress, à la fois pour le CMS lui-même et pour les plugins que vous utilisez avec lui.

“Assurez-vous de mettre régulièrement à jour vos mots de passe et assurez-vous que votre hébergeur met à jour les bibliothèques Linux / Unix, PHP et MySQL chaque année (et installe des correctifs au besoin). Supprimez les anciens plugins ou thèmes lorsqu’ils ne sont pas utilisés ou lorsqu’ils sont obsolètes.

L'audit de votre site Internet à partir de 390€